Polynésie française

Valorisation des déchets plastiques

Environnement

L'objectif est de réduire la pollution occasionnée par nos rejet de plastique (de catégorie 1 à 7) ;en les considérant, moins comme une nuisance, et plus comme une ressource, génératrice d’emplois et de revenus.Les filières de recyclage de déchet sont des vecteurs de créations d’emplois, souvent peu qualifiés, qui peuvent contribuer à la lutte contre la pauvreté dans les classes sociales les plus démunis. Elles contribuent aussi à l’émergence d’une « économie circulaire », ou les déchets peuvent redevenir des ressources. Enfin elles en un impact positif sur la gestion des déchets, sur l’environnement et les risque sanitaires.Une fois transformé on matière brut nous pouvons crée différents produit artisanal par tressage : sac à main, chapeau  ou de moulage pavé autobloquant, pot de fleurs.La Polynésie avec ces archipel éloigné connais un accroissement important de leurs populations et par voie de conséquence, de leurs déchets ménagers.Le manque de filière de trie des déchets et le prix du transport maritime élevé, Les déchets non collectés sont malheureusement, bien que cela soit illégal, incinérés, rejetés, de manière sauvage, dans les rues, dans les caniveaux, dans d’anciennes carrières ou déversés, tels quels, entraînant de ce fait une dispersion de ses très nombreux déchets non trié qui « décorent »les arbres, « tuent » les sols, entravent le drainage des caniveaux, favorisant la stagnation des eaux et la propagation de maladies.L’excès de pollution entraîne un mécontentement menaçant, d’une part, la pérennité du système et, d’autre part, la cohésion social. Un concept novateur en Polynésie, idéal pour les archipels éloignés qui ont des problèmes de gestions des déchets, qui pourront commencer à recycler du plastique et de crée une nouvelle valeur financière à partir d’une ressource gratuite omniprésente. Les services publique pour d’éventuels allées piétonnes, parcours santé.