Terres australes et antarctiques françaises

Transition énergétique pour les TAAF

Environnement

Les bases des Terres australes et antarctiques françaises dépendent à l'heure actuelle entièrement du pétrole pour leur fonctionnement énergétique.Mon projet a pour but de favoriser le passage aux énergies renouvelables pour le fonctionnement de ces bases isolées, en utilisant la base Martin de Viviès sur l'île Amsterdam comme "base test" (conditions climatiques plus clémentes).Le programme résumé en trois étapes :Dans un premier temps un test technique de différents moyens de production d'énergie renouvelable > déterminer le plus efficace, évaluer les coûts ;Puis une redisposition des bâtiments pour diminuer les besoins énergétiques de la base ;Pour enfin arriver progressivement à rendre la base autonome énergétiquement.Le projet :s'inscrit dans la logique de préservation de l'environnement et des espaces naturels telle que prônée par la Réserve Naturelle Nationale des Terres australes françaises, en s'attaquant à l'impact dérangeant et non négligeable des bases,correspond parfaitement aux préoccupations environnementales actuelles,pourrait contribuer à mettre en valeur ces territoires méconnus et en faire une vitrine des démarches de sauvegarde de l'environnement à tous les points de vue,pourrait encourager les démarches de ce type pour d'autres territoires,serait une démonstration du savoir faire technique français.Ce projet est un moteur pour les initiatives environnementales et un signe fort de notre engagement pour l'avenir dans la lignée de la conférence climatique de Paris.