La Réunion

Transformation de la "biomasse-déchet" en combustible de substitution pour les centrales thermiques de la Réunion

Environnement

Slogan

Les déchets, une mine de matières premières péi

Conformément aux exigences de la loi de transition énergétique, ALBIOMA (centrales électriques bagasse-charbon de la Réunion) a produit une contribution visant à remplacer le charbon par de la biomasse. Ce projet nécessite de sourcer de grandes quantités de biomasse. Considérant le volontarisme d’ALBIOMA, la nécessité de produire de nouveaux combustibles, la pénurie en termes de moyens de traitement des déchets, la volonté politique de créer des emplois locaux qualifiés, KiloWatt Biomasse a développé un projet de transformation de la « biomasse-déchet » en combustibles de substitution pour les centrales bagasse-charbon de la Réunion.Kilowatt Biomasse a la volonté d’être un acteur dynamisant de l’économie circulaire à la Réunion. Ce projet prend en considération la hiérarchie des modes de traitement des déchets. Ce projet est sans conflit d’usage avec les autres projets de valorisation de la biomasse.Le projet KiloWatt Biomasse intègre les différentes étapes nécessaires à la mise en œuvre d’une organisation efficace :·        Déploiement d’une organisation logistique permettant de collecter tous les flux de « biomasse-déchet » (y compris les flux éparses) actuellement traités par enfouissement·        Consultation des acteurs (producteurs, collecteurs, associations, collectivités) pour organiser une filière sans conflit d’usage avec les filières de réemploi·        Optimisation des transports pour limiter l’emprunte environnemental du processus·        Préparation d’un combustible strictement conforme aux règlementations en vigueur et au cahier des charges ALBIOMA (qualité, granulométrie, humidité)·        Expérimentation de techniques de bioséchage en milieu tropical·        Développement d’une logistique de livraison cadencée de la « biomasse-combustible » aux centrales Pour ce faire, Kilowatt Biomasse utilisera toutes les ressources possibles de « biomasse-déchet » :·        Les bois d’emballages non traités·        Les biomasses des plateformes de compostage non valorisées en compost, et notamment les refus de criblage actuellement traités en centres d’enfouissement  Le plan régional de gestion des déchets estime les gisements annuels de bois d’emballages et de déchets verts à respectivement 17'400 tonnes et à 154'000 tonnes.