Martinique

Résilience : Projet de développement local de Volga Plage pour l’autonomie sociale et citoyenne des habitants du quartier

Production économique

Le diagnostic du quartier permet d’identifier une série de disfonctionnements. Le projet Résilience tente de répondre aux besoins suivants :Activités tournées vers la mer en nette régressionAbsence de relation entre une ceinture économique dynamique et un quartier en souffrancePrécarité de la population (taux de chômage élevé : 54% voire 76% chez les jeunes)Patrimoine bâti vieillissantIl porte sur trois axes de travail : Axe 1 : Développement du littoral : tourisme, patrimoine environnementale et merLe projet permettra l’élaboration d’un programme d’aménagement favorisant l’ouverture du quartier sur l’eau (mer et rivière Monsieur), le développement touristique autour des activités de la mer et la mise en valeur du paysage littoral.Axe 2 : Valorisation du potentiel économique du territoireLe quartier Volga Plage est entouré d’un ensemble de moyennes entreprises et industries situées à sa périphérie. Pourtant en son centre seul de petites entreprises sont présentes. Par ailleurs, les interactions entre le quartier et ces entités sont très faibles alors que les activités de ces entreprises ont un impact très négatif sur l’environnement.La valorisation du potentiel économique passe entre-autre par l’accompagnement des commerces et entreprises existantes, le déploiement d’un programme RSE sur l’ensemble du quartier, le soutien d’une économie alternative et circulaire ou encore l’accompagnement, la formation, l’insertion et l’emploi.Axe 3 : Revalorisation urbaine et aménagementVolga Plage est un quartier spontané qui s’est auto-construit dans les années cinquante. Aujourd’hui ce quartier populaire présente une forte densité urbaine où les dysfonctionnements sont multiples : desserte interne complexe, peu d’espaces verts, dégradation du parc de logement ancien, réseaux d’eau et d’assainissement en mauvais état, enclavement du quartier dû aux infrastructures routières lourdes. Les actions porteront notamment sur la mise en place d’un programme de réhabilitation des constructions dégradées adapté aux situations rencontrées localement et l’amorce de l’aménagement paysager du quartier.