Martinique

Projet de prévention primaire de la radicalisation de la violence auprès des jeunes de 16 à 25 ans sur le territoire de la Martinique

Lien social

Slogan

La jeunesse Martiniquaise en action pour dire : "Non aux VYOLENS" Aidez-nous à préserver la PAIX sur l'île aux Fleurs. En outre, un concours à destination des écoles primaires et des collèges est programmé.Thème : « Trouves un Slogan pour dire NON A LA VIOLENCE »

PROJET DE PRÉVENTION PRIMAIRE DE LA RADICALISATIONCe projet répond aux besoins du territoire en matière de prévention de la délinquance, qui est l'une de priorités en Martinique.Les cibles prioritaires sont les adolescents et les jeunes âgés de 11 à 25 ans. Nous souhaitons également toucher  les parents, ainsi que la population martiniquaise.État des lieux 2017 - 2018Pour l'Europe, trois catégories de facteurs peuvent expliquer le processus de radicalisation :1. L’exclusion sociale ;2. L’oisiveté menant à la radicalisation idéologique ;3. Internet et les réseaux sociaux : des facteurs facilitateurs.Selon le bilan « le bilan de la sécurité » pour l’année 2017, les indicateurs placent la Martinique en dessous de la moyenne nationale, non loin de la moyenne de l’Outre-Mer, concernant les faits délictuels ou criminels. Cependant, des zones d’ombre subsistent toujours.En effet, si les chiffres l’attestent les acteurs de la prévention doivent continuer à œuvrer pour confirmer la tendance à la baisse.En ce qui concerne les diminutions :- les atteintes aux biens ont diminué de 5,1%;- les cambriolages de 10%;- les vols avec violence de 12,5%;Quant aux atteintes volontaires à l’intégrité physique des personnes, elles restent stables, avec un taux de 12,88%, supérieur à la moyenne nationale de 8,89%. Les femmes sont particulièrement visées, car elles représentent 74% des victimes. Les violences sexuelles augmentent , elles de 17,3%.Tout comme la violence routière avec une hausse du nombre de tués : + 24% d’accidents corporels et +15% de blessés. Il est à note que la moyenne d’âge des personnes décédées est de 34 ans.En cause, des fautes de comportement : la vitesse, l’alcool, les stupéfiants, l’absence de casque et de ceinture.Source : France Antilles Martinique - 23/02/2018Les équipes de l’Association Départementale d'Aide aux Familles et d'Actions Éducatives (A.D.A.F.A.E) ont fait le constat suivant :- Un fort pourcentage des jeunes en situation d’échec et de fragilité rencontrés est susceptible d’adopter des conduites à risques (incivilité, actes de violence, brimades, racket, consommation de substances illicites, vols, phénomènes de mule ou de radicalisation …)- Les parents sont démunis face à ce phénomène de radicalisation (manque d’information)Présentation du projet de l’Association Départementale d'Aide aux Familles et d'Actions Éducatives (A.D.A.F.A.E)La prévention primaire de la radicalisation des violences.Dans le cadre de leurs missions, les professionnels de l’ADAFAE éduquent, accompagnent, informent, sensibilisent, conseillent et orientent. Ils peuvent être interrogés par toute personne souhaitant s’informer ou confrontée à une situation de violence.Le projet comprend :- la Prise en charge socio-éducative par le biais de la Plateforme transversale de services A.D.A.F.A.E ; - la Création de binômes de jeunes relais sur les quartiers ;- une Cellule d’écoute, de conseil, d’accompagnement et d’Orientation vers les institutions ;- un Atelier Estime de soi (Sophrologie, éducation à l’image Web…) ;- des Animations socio-éducatives ;- une Campagne de prévention ;- des Actions de Prévention : Radicalisation des violences physiques, psychologiques, sexuelles– Phénomène de Mule – Risques Internet – Délinquance routière…Localisation de l’action :Fort de France - Lamentin - Sainte Luce   Le Territoire de la Martinique : Interventions à la demande en fonction des besoins, des activités des services ADAFAE ou des partenairesCalendrier de mise en œuvre : Année 2018Publics visés :oAdos jeunes de 11 à 17 ans scolarisés au collège ou au lycée ;oJeunes âgés de 18 à 25 ans en situation d’échec et de fragilité ;oLes jeunes en situation sociale de précarité, d’errance ;oLes jeunes adultes en manque de repères, manquant de confiance en eux et s’opposant à l’ordre établi ;oLes jeunes adultes présentant des addictions et ayant des conduites à risques ou à haut risques (délinquance avérée + vente +consommation de substances illicites, etc.…) ;oLes jeunes adultes présentant des carences éducatives et ou affectives ;oLes jeunes en démarche d’insertion sociale et/ ou professionnelle ;oLes parents se trouvant confrontés à des difficultés éducatives, relationnelles avec leurs enfants.OBJECTIF STRATÉGIQUEOS. Prévenir la radicalisation sur le territoire de la MartiniqueOBJECTIFS OPERATIONNELS - OPACTION 1OP. 1: Mettre en place de Conseils de Jeunes Relais sur les quartiersOP. 2 : Inculquer aux jeunes les valeurs républicaines, de la citoyenneté, de la solidarité et l’engagement dans la vie socialeCONTENU ACTION 1BUDGET ACTION 1 : 3 000 €- 8 Repas pédagogiques à thèmes : 1 000€- Séances de travail décentralisées : 500€- Actions de cohésion de groupe : 500€- Garden Party Prévention de clôture : 1 000€LA MISE EN PLACE DE CONSEILS DE JEUNES RELAIS :Cette fonction de jeune relais est bénévole et a pour objectifs de propager les valeurs de la République française, de solidarité, d’entraide, de citoyenneté, d’engagement dans la vie sociale, de respect, de contribuer à la cohésion sociale et d'être force de proposition auprès des institutions.Les missions des Jeunes Relais : Ces missions devront être validées par les Jeunes Relais.o Représenter les jeunes de leurs quartiers auprès des institutions et des partenaires du territoire;o Rôle de médiateur citoyen auprès des jeunes, de soutien, de conseil ou d’aide auprès des jeuneso Participer aux réunions, séances de travail, sorties, repas pédagogiques...;o Co-Élaborer une stratégie de communication préventive;o Transmettre les informations favorisant l’autonomisation des jeunes, l’accès aux services et institutions;o Participer activement à la vie du quartier (fêtes, sorties...);o Organiser des réunions pour les jeunes;o Co-construire des actions de prévention à destination des jeunes par le biais des réseaux sociaux et des médias locaux. (prévention de la   radicalisation des violences– mule- harcèlement réseaux sociaux – éducation à l’image…);La Démarche participative permet aux Jeunes Relais d’être associés au Projet et de se positionner en qualité de citoyens au service de la communauté.Les modalités de constitution des Conseils de Jeunes Relais :Appel à la constitution de binôme mixte sur chaque quartier (16 à 25 ans) par le biais d’une campagne de recrutement.Les binômes s’engagent pour une durée de 2 ans (renouvelable)Les actions visant à assurer la cohésion du groupe de jeunes relais seront proposés,Des séances de travail et des regroupements sur les quartiers ou sur le territoire,Une Garden Party Prévention de clôture organisée par les jeunes est programmée.ACTION 2OP.2Inculquer aux jeunes les valeurs républicaines, la citoyenneté, la solidarité et l’engagement dans la vie socialeOP.3Mettre en œuvre une campagne de prévention à la radicalisation, les comportements à risques sur les réseaux sociaux auprès des jeunes et des parentsOP.4Déployer une stratégie de communication favorisant l’accès aux droits, aux informations, aux services et institutionsCONTENU ACTION 2BUDGET ACTION 2 :   35 000€2 Mini-Camps de socialisation22 personnes / camp4 jours7000€2 Camps de renforcement éducatif et 1 Camp Citoyen dans la Caraïbe30 personnes / camp4 jours22 000€8 Sorties éducatives5000€Campagne de Prévention1000€ANIMATIONS SOCIO-ÉDUCATIVESLes animations socio-éducatives sont des supports favorables à la cohésion sociale, à la transmission des valeurs républicaines (liberté-égalité-fraternité), du savoir-vivre ensemble, du respect de la laïcité, de la solidarité et de l’autonomie des jeunes lors des activités collectiveso Activités spécifiques : sportives (tournois), culinaires, promotion de la santé, prévention des conduites à risques…o Échanges inter quartiers, intercommunalité, entre les jeunes, les adultes, les professionnels, tout au long de l’année o Sorties éducatives à thème : sportives, culturelles, découvertes…o 2 Mini-Camps de socialisation : sportif, autonomie, (16-22ans)o 2 Camps de renforcement éducatif en milieu ouvert (16-22 ans) o 1 Camp de renforcement éducatif – Citoyen en milieu ouvert (16-22 ans) Actions bénévoles réalisables lors des camps :o Journées Citoyennes et de Solidarité à destination des personnes âgées – des personnes en situation de handicap,o Respect de l’environnement – Intérêt commun : opération de nettoyage ou de préservation en collaboration avec les municipalités, l’ONF, associations de protection de l’éco système.Campagne de Préventiono Prévention des conduites à risques : violences physiques, psychologiques, routières, sexuelles,…o Sensibilisation relative aux risques liés à la radicalisation, aux comportements à risques sur les réseaux sociaux (éducation à l’image).Les supports de la campagne de prévention 2018 sont conçus par les jeunes et pour eux.1.      Soirée Réflexion (lors du Camp)o1ère partie : Projection à thème – vidéos – courts métrageo2ème partie : Débat à thèmes ×Citoyenneté : Quelles actions pour un jeune citoyen en 2018 ?×Médias sociaux : Quels sont les risques pour les jeunes ?×Violence : Comment la combattre ? Durée : 4 h00                      Repas : Soirée Grillades ou Pizza2.      Matinée Loisirs Créativité Citoyennetéo Création 10 Affiches numériques à thèmes par les jeunes de 16 à 20 ans (thèmes: les violences physiques, routières, ...)o Réalisation d’un court métrage à thèmeo Création d’œuvres individuelles à thèmeDurée : 4 h003.      Concours à destination des primaires et collèges o Lancement d’un concours à destination des écoles primaires et collèges.o Thème : « Trouves un Slogan pour dire NON A LA VIOLENCE »o Les œuvres produites seront les supports de la campagne de prévention (communication) o Choisir 1 école primaire et 1 collège par secteuroRécompense pour chaque établissement : petit électroménager, ballon de foot ou de basket, dictionnaires, livres,…Durée : 1 mois4.      Exposition :o Exposition des œuvres créées par les jeunes des actions 2 et 3o Présentation aux jeunes (écoles -collèges), aux parents et aux professionnels.Durée : 1 matinée     Lieu : ADAFAE          Repas : Collation, eau, jusCouverture médiatique :Canaux de communication : grand publicLes médias locaux : Radios, Tv locales, presse, Réseaux sociaux o Conception et diffusion de supports multimédias de prévention                           o Création d’une page Facebook : « Prévention Spécialisée »Budget(1)   Actions : 38 000€Budget (2) Moyens matériels : 5 000€Total : 43 000 €