Martinique

Piritahi

Numérique

Slogan

Nourrir l'entreprenariat caribéen

Contexte Les Antilles ont l’image d’une population jeune à la démographie galopante. Or, la réalité est à l’opposé : la Martinique, la Guadeloupe font partie des départements français les plus concernés par le vieillissement démographique qui devient un défi à relever avec celui de l’intégration des population issues  de l’immigrations.La courbe démographique est négative aux Antilles. La Martinique (- 0,7 % par an) comme la Guadeloupe (- 0,3 % par an) perdent des habitants. Sur la période 2010-2015 c’est Martinique -3.37% et Guadeloupe  -1.33% d’habitant qu'ont perdu les deux département (cf. INSEE).Cette révolution démographique combinée à la diminution des populations, engendre de graves conséquences sociétales, sociales et économiques pour lesquelles un ensemble d’initiatives publiques et privées doivent concourir à en réduire les impacts. L’exode des populations jeunes qualifié ou le non retour des jeunes formés à l’étranger auquel la Guadeloupe et la Martinique font face met en péril la capacité de ses sociétés à assumer un développement économique pérenne et inclusif des populations les plus fragiles et dépendantes particulièrement les personnes âgées. Chaque année et rien qu’en Martinique plus de 7 000 étudiants quitte leur territoire pour potentiellement ne jamais y revenir et mécaniquement ne pas participer à l’effort productif créateur de valeur. Par exemple, selon une étude de l'INSEE, les jeunes martiniquais ont toujours autant de mal à trouver un emploi en Martinique. Ce qui les oblige à s'expatrier en masse. il y a presque autant de jeunes martiniquais en Martinique qu'en dehors de l'île. 66.000 chez nous, 51.000 à l'extérieur. Exode qui s'est amplifié depuis la crise de 2009, selon l'INSEE (cf. https://www.insee.fr/fr/statistiques/2129266).Parallèlement, la démographie de ces territoires se maintient par l’immigration des populations des pays voisins francophone et anglophones qui participent à réduire le déséquilibre démographique. Ces mêmes populations de deuxième génération sont aujourd’hui de jeunes actifs et il en va de même pour les générations à venir pour lesquelles les perspectives professionnelles sont étroites. En parallèle, les DOM connaissant un chômage des moins de 25 ans supérieur à 45% avec en Martinique avec notamment :  14 004 jeunes suivis dans les missions locales en 2013 (taux de recours aux MIL supérieur de 4 points à la Métropole),Entre 2013 et 2015, une perte de 7,25 % des jeunes de 15-24 ans,En 2014, on compte environ 27 200 jeunes scolarisés (lycéens, étudiants) parmi les inactifs ; 3 500 jeunes sont dans une situation autre (SCV, NEET, ...).ObjectifsAccompagner la création et renforcer la maturité des porteurs de projets et entreprises digitales sur le marché de la Caraïbe,Améliorer le socle des connaissances et la maîtrise des outils digitaux pour les usagers et favoriser la diffusion de la connaissance pour l’innovation,Favoriser les échanges et attirer les meilleurs entrepreneurs de la Caraïbe à venir créer en Martinique et en Guadeloupe,Former aux compétences entrepreneuriales pour favoriser l'empowerment des populations.Résultats attendus Développement la culture entrepreneuriale digitale auprès des -25 ans,Renforcement de la maturité et de la solidité des projets créés, Amélioration de l’insertion des publics vulnérables par l’intégration aux activités économiques à forte valeur ajoutée,Développement de l'autonomisation des individus.Indicateurs cléA court terme :Nombre de participants acculturés Taux de réussite au programme Nombre de projets accompagnés ayant réalisé une sortie positive A moyen/long terme (3 à 5 ans) : Volume de chiffre d’affaires créé Nombre d’emplois créésVolume de projets internationaux accompagnés