La Réunion

Parcours citoyen sportif UFOLEP

Lien social

Les territoires prioritaires se caractérisent par de fortes inégalités, particulièrement concernant le domaine de l’emploi et l’accès à celui-ci. Le secteur du sport, fort du marché qu’il représente, de son développement et de l’attrait qu’il peut susciter, doit jouer un rôle au bénéfice des publics et des territoires prioritaires. Particulièrement en ce qui concerne le champ des emplois relevant de l’animation sportive et de l’encadrement. L’UFOLEP souhaite développer le dispositif du Certificat de Qualification Professionnel « Animateur de Loisir Sportif en direction des publics issus des territoires relevant de la géographie prioritaire. S’appuyant sur le dispositif du « Parcours Citoyen Sportif », il aura pour vocation de permettre l’accompagnement et la formation aux métiers de l’animation sportive et de l’encadrement, et de contribuer à une insertion sociale et professionnelle durable en mettant en place une démarche visant à accompagner les publics en insertion dans une action d’acteurs coordonnée. L’UFOLEP Réunion, fédération multisports, est sensible aux différentes problématiques sociétales que rencontrent les réunionnais. Dans le cadre de nos actions de formation professionnelle, nous côtoyons de plus en plus de jeunes, demandeurs d’emploi, jeunes en insertion. Nous constatons que les jeunes majeurs qui ont la chance d’être dans un cursus de formation ont besoin d’accompagnement.Les séjours UFOLEP socio-sportifs, constituent un support socio-éducatif et d’insertion sociale, attrayant, ludique, vecteur d’épanouissement et de transformation sociale. Ils permettent la remobilisation, le renforcement des liens sociaux entre les différentes parties prenantes et à la consolidation de savoir-faire et savoir-être (développement de la mobilité, de l’autonomie, …). Pour l’UFOLEP, l’activité physique et sportive est facteur de citoyenneté. La déclinaison du Plan « Citoyen du Sport » au sein de l’UFOLEP comprend un axe de promotion de l’engagement des jeunes, notamment par le dispositif du volontariat en service civique. Le service civique est devenu universel depuis le 1er juin 2015, permettant à chaque jeune âgé de 16 à 25 ans qui le souhaite de s’engager dans une mission d’intérêt général. Un formidable outil pour favoriser l’engagement des jeunes dans les associations et permettre la formation de ces jeunes.