Nouvelle-calédonie

OSECLA "Optimisation du Suivi des ECosystèmes LAgonaires"

Environnement

Slogan

Echantillonner la biodiversité sans la perturber

Aujourd’hui, le manque de données avéré sur les poissons des fonds meubles est uniquement dû à l’absence de méthodes adéquates et standardisées non invasives (sans prélèvement) permettant d’acquérir les informations nécessaires à une gestion optimale du paysage récifo-lagonaire. C’est pourquoi chez VISIOON® nous avons inventé et développé un logiciel de traitement automatique des vidéos (logiciel breveté par Mme Mallet en 2016). Notre solution innovante permet aujourd'hui de mettre en place une méthodologie d’échantillonnage des poissons adaptée (observation des poissons par enregistrement de vidéos à 360° associé à une analyse automatisée des vidéos). Cette méthodologie standardisée, non destructive et respectueuse de l’environnement est un progrès inestimable et indispensable pour une prise en compte effective des fonds meubles et leurs populations de poissons afin de mieux les protéger dans le temps. OSECLA est un projet qui sera réalisé dans un esprit d’utilisation durable et de conservation de la biodiversité, des ressources naturelles et des services rendus à l’Homme.La cible d'OSECLA est aussi bien institutionnelle telle que les provinces, les régions, les communes, le gouvernement et les instituts de recherche que privée telle que les bureaux d’études et les entreprises soucieuses de leurs impactes sur l’environnement.  Les points forts de ce projet résident dans : l’exportation à tous les territoires du protocole défini et du logiciel de traitement des vidéos (retombées économiques et environnementales) ; la protection de l’environnement par la définition d’un protocole d’échantillonnage standardisé, reproductible et non invasif (retombées environnementales) ; une innovation en Nouvelle-Calédonie car basée sur l’utilisation d’un logiciel breveté à l’échelle internationale par une jeune entrepreneuse calédonienne (retombées économiques et médiatiques).  Trop souvent considérés comme des déserts, les fonds meubles constituent un compartiment important du paysage sous-marin. En milieu lagonaire, ils sont le passage obligatoire entre les récifs qui fragmentent le paysage et jouent un rôle primordial dans la connectivité entre les habitats de cet écosystème. De nombreuses espèces de poissons peuplent ces fonds ou y transitent, ainsi que plusieurs espèces emblématiques telles que les tortues marines ou les dugongs. La Nouvelle-Calédonie possède le plus grand lagon du monde inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO qui subit une pression anthropique croissante nécessitant un suivi régulier de ses écosystèmes. En effet, l’évolution démographique du territoire implique le développement de certaines activités qui auront une potentielle emprise sur ces fonds (intensification de certaines activités, aquaculture en mer et autres nouvelles activités à venir).