La Réunion

Mots magiques pour les droits des filles et des garçons, pour l'égalité, la paix, contre les discriminations, les violences ; Mots des jeunes éco-citoyens et éco-citoyennes de la Réunion et d

Lien social

Slogan

Bardzour bonèr ("L'aurore du bonheur" en créole réunionnais) Apprendre à vivre heureux ensemble

Des enfants de la Réunion ont réalisé une chanson pour la journée internationale de la fille de l'UNESCO du 11 octobre 2018. Avec leurs enseignant(e)s et un célèbre artiste de leur quartier à Saint-Pierre, ils ont commencé un Maloya, musique, chant et danse propres à la Réunion, à l'origine créé par les esclaves d'Afrique et Madagascar (Le Malaya est inscrit patrimoine mondial de l'UNESCO). En leur passant une bouteille de senteurs, ils ont invité leurs jeunes voisins de l'Océan Indien à compléter le contenu de la bouteille, les paroles de la chanson et la chorégraphie de la danse. Contenu de la bouteille : un mélange d'épices et parfums de l'Océan Indien ; contenu de la chanson : des sonorités et paroles de l'Océan Indien (Réunion, Afrique, Madagascar, Mayotte) ; contenu de la danse : un mélange de pas traditionnels de l'Océan Indien autour d'une chorégraphie à base de hip hop. Après Mayotte, la bouteille voyagera aux Antilles, en Martinique après une escale à Paris. Elle terminera son tour du monde insulaire à l'île Maurice où l'anglais est une langue officielle. En octobre 2018, nous espérons ramener notre bouteille à la Maison de l'UNESCO avec une chanson, danse, des messages métissés de fraternité, amour et paix, une déclaration des droits des filles et des garçons, l'égalité pour tous les enfants. Les récits d'expériences et réalisations sont partagées sur un réseau collaboratif de plates-formes https://padlet.com/lekol_LDB/jaiygdih3e2tLékol du bonheur est membre du Conseil Français pour les Droits des Enfants, COFRADE. La réunion de la jeunesse française des Outremer dans un même grand projet, leur participation commune à un événement international sur le territoire français, ne peut que faire accroître le sentiment d'appartenir à un même État, la France. À travers les plus jeunes, les élèves de la maternelle au lycée, ce sont de nombreux adultes qui sont concernés, parents, enseignants, personnels, professionnels des écoles, établissements, collectivités et associations qui sont mobilisés.Lékol du bonheur, partenaire du projet Éducadroit du Défenseur des droits https://educadroit.fr , crée avec et pour les jeunes, des outils, supports pédagogiques pour les éduquer et les sensibiliser au Droit et à leurs droits, au fonctionnement démocratique de la société. La participation au projet est basée sur le volontariat, aucun critère de sélection pour les écoles, établissements, groupes associatifs car l'idée est de rassembler en composant avec les différences, lutter contre les inégalités, discriminations, toutes les formes de violences.