Guyane

Mobilité Régionale (Interne) « Egalité devant l’avenir »

Mobilité

Slogan

Dispositif "Egalité devant l'Avenir"

Mobilité géographique interne :La Guyane est un vaste territoire 1/6ième de la France métropolitaine (83 000 Km2) avec un réseau de transport presque inexistant, qui ne permet pas à une grande partie des jeunes des communes éloignées d’accéder aux services publics et en particulier à l’offre de service de la mission locale. Rendre possible l’accès à l’offre de service de la mission locale, aux jeunes des communes très enclavées, par un dispositif « Egalité devant l’avenir »qui combine le numérique et une caravane qui vient en proximité des publics.Publics cibles :Jeunes 16-25 ANS résidant dans les communes enclavées (Maripasoula-grand Santi-Camopi- campous du fleuve)Permettre aux jeunes des communes très enclavées des territoires :·         D’accéder à l’information sur l’offre de service des missions locales de leurs territoires.·         Avoir un contact en proximité avec des conseillers pour amorcer l’approche d’accompagnement·         Favoriser la mobilité régionale par tous les moyens (numérique-physique). Généralisation sur le territoire pocédant des communes très enclavées et pérennisation de ce dispositif sur le temps.Pour toucher le plus grand nombre de jeunes et inscrire l’action dans la durée, nous devons réitérer plusieurs fois dans l’année les déplacements et les contacts.Pour un bon nombre de jeunes de nos territoire avant même d’envisager la mobilité vers la métropole nous devons travailler la mobilité interne pour l’accès aux droits et aux services des jeunes du littoral. Disposer de financements spécifiques Etat/FSE/Région permettant de lever la grande exclusion de certains publics, qui ne sont aujourd’hui même pas informés de l’offre existante et qui sont loin de pouvoir la mobiliser ou se projeter.Droit à l’expérimentation sur ce sujet car nous devrons forcément inventer et adapter les solutions en fonction des situations qui peuvent être très diverses de chaque territoire, qui vont dépendre de l’environnement et des infrastructures dont la région disposent (exemple en Guyane les fleuves déplacements exclusivement en pirogue ou hélicoptère pour se rendre à camopi où l’on observe un taux de suicide des jeunes 8/100 000, etc).Des moyens adaptés doivent aussi pouvoir être mobilisés pour les bénéficiaires (accompagnement aux déplacements – moyens techniques numérique quand c’est possible- moyens d’hébergements et de restaurations)