La Réunion

Lutter contre les accidents domestiques chez les enfants

Lien social

Slogan

Agir pour ceux qu'on aime

Les accidents domestiques sont la 1ère cause de décès chez les enfants de moins de 6 ans et près de 80% auraient pu être évités notamment grace à la prévention. Nos actions tentent de répondre au mieux à une demande de conseils, d’informations et de formation de la part de nombreuses personnes.Elles sont destinées à toutes les personnes dans l'entourage de l'enfant (parents, grands-parents, futurs parents, professionnels et futurs professionnels de la petite enfance, etc...)D'après les dernières statistiques réunionnaises, on dénombre 40000 accidents domestiques par an dont 315 mortels par an, soit 110 hospitalisations par jour. La moitié ont moins de 20 ans. En réalité il y en aurait beaucoup plus. A l'heure où la parentalité est considérée comme un véritable pilier sur le devenir de l'enfant, où l'on préconise de plus en plus la communication bienveillante, l'éducation positive, notre association pense que protéger son enfant fait partie intégrante des actes de bienveillance et du rôle parental que l'on doit avoir à leur égard. Nous organisation des animations spécifiques, des ateliers de prévention et des initiations aux gestes qui sauvent. Tout est réalisé de manière très ludique et pédagogique, ce qui amène à un véritable échange sur un sujet qui pourrait être anxiogène et parfois même revêtir un caractère honteux ou de culpabilité (sentiment d'avoir mal fait, d'avoir été de mauvais parents, de ne pas avoir su protéger son enfant...) Le but n’est pas de remettre en question un mode d’éducation ou de juger une action qui serait dangereuse mais bien d’amener à la réflexion de chacun et une prise de conscience qu'avec quelques trucs en plus ou en moins, on peut vraiment éviter un drame. Apporter des conseils importants, partager les expériences vécues, permettre à tout à chacun de se sensibiliser sur un sujet qui concerne tout le monde parce qu'un accident domestique ça n'arrive pas qu'aux autres et que quelques secondes suffisent...