La Réunion

La kaz'artous, une école du vivre et faire ensemble

Lien social

Slogan

Faire ensemble avec simplicité et spontanéité

Contexte :St Joseph, petite ville du sud de la Réunion (38 000 habitants) est une commune du « Sud Sauvage» qui se caractérise par ses sites naturels remarquables mais également par une forte population rurale et par un taux de chômage de 42%. 6 247 personnes sont des allocataires du RSA, 1/3 de la population est couvert par le RSA socle et 82% des familles n'est pas solvable. Les jeunes de 15 à 24 ans sont fortement touchés puisque 62% de cette population est sans activité. Le quartier où se déroule le projet (quartier de Cayenne-Butor-Les-Quais avec 6000 habitants) est en croissance démographique, il reçoit des équipements structurants (logements sociaux, établissements scolaires) et présente les problématiques typiques des agglomérations rurales en expansion sans développement. L'association Arts pour Tous est créée en 2005. En février 2010, l'association a crée un outil privilégié : la Kaz'artous. Il s'agit d'une grande maison de 9 pièces et disposant de nombreux espaces exterieurs.Il s'agit d' une structure de proximité gérée par des habitants engagés avec le concours d'une équipe de professionnels parties prenantes du projet. En janvier 2014, inauguration de la Kaz'artous, une maison de la famille et de la culture ("une maison pas comme les autres") : création d' un pôle social qui cherche à répondre au mieux aux attentes et aux besoins de la population.Les missions et objectifs :La Kaz'artous est une structure de proximité qui, avec une diversité de services et d'activités proposés, s’adresse à toutes les tranches d’âges et tous les types de public (public porteur de handicaps divers, public dit ordinaire, public très défavorisé socialement...). L’équipe de la structure et le fonctionnement de celle ci font en sorte que toutes les générations y trouvent leur place, en famille, en groupe ou individuellement.La Kaz'artous a pour missions : - de promouvoir le vivre et faire ensemble- de favoriser la promotion sociale de la personne et d’améliorer sa qualité de la vie- de contribuer à la démocratisation de la pratique artistique et de l'ouverture culturelle.Les objectifs généraux de la Kaz'artous sont :- créer un lieu ressource, un lieu convivial avec des valeurs citoyennes, collectives et solidaires.- contribuer à l'élaboration et la mise en œuvre du parcours et du projet de vie des personnes fragilisées (jeunes, personnes porteuses de handicap, personnes sous main de justice, séniors).- développer un réel partenariat avec les familles d'origine, les familles d'accueil et les professionnels des différents secteurs- participer à la lutte contre l'illettrisme et faciliter l'accès au droit et à l'information- prévenir le décrochage scolaire et participer à la prévention de la délinquance- contribuer à la démocratisation de l'Art, devenir un lieu de création, d’échange et d’expression artistiqueMise en œuvre :Autour des 3 missions de la structure des actions sont proposées dans les domaines suivants : - lutte contre l'illettrisme (ateliers d'alphabétisation, "parler français", soutien scolaire et suivi individuel renforcé des jeunes, bibliothèque, jeux, écrivain public, médiations avec les administrations, ...),- accès au droit et à l'information (service d'aide aux démarches, espace multi médias,..)- prévention de la délinquance (OVVV, accueil et accompagnement de TIG, "espace jeunes", formation initiale des jeunes, actions régulièrement menées au cœur du quartier...) et à travers des ateliers d'acquisition du savoir faire et savoir être, un accompagnement socio professionnel, un lieu de stage et d'expérimentation professionnelle, un travail de partenariat avec les familles, les différents professionnels...- système de prise en charge globale de la personne fragilisée socialement ou par l'âge, le handicap, la maladie, dans l'ensemble du parcours de vie (scolarité, socialisation, relation familiale, élaboration d'un projet de vie...) - aide à la vie quotidienne (ateliers de cuisine, de jardinage, de gestion du budget, de gestion des loisirs...)- pratique artistique (sculpture, arts plastique, arts du spectacles et ouverture culturelle (organisation d'un village artistique annuel, d'un café associatif hebdomadaire...). Grâce au support culturel et artistique, complété par un accompagnement social de proximité, les participants sont encouragés dans la prise de conscience de leur valeur et de leur dignité, dans une attitude de partage et d’ouverture propice à la solidarité et à l’intégration sociale recherchée.A partir de l’analyse de son environnement et en adaptant sa pratique, les acteurs construisent le projet, assurent des services, mènent des actions, garantissent les valeurs et orientations de la structure, repèrent et soutiennent les initiatives, développent des partenariats.Tout est organisé de manière telle que le public, quel qu'il soit, soit au centre de l’ensemble des préoccupations, qu’il s’épanouisse dans un environnement qui lui appartient et dont il peut utiliser l’ensemble des ressources. Résultats obtenus - Le nombre de personnes fragilisées suivies et accompagnées ne cesse d'augmenter.- La diversité des générations et des types de public est intéressante (taux équilibrés) et a une fonction régulatrice pour l’atmosphère de la structure.- Le vivre et le faire ensemble se vit tout simplement et l'inclusion prend ici tout son sens.- Les notions de citoyenneté et de laïcité sont bien vécues et se vivent au quotidien, avec simplicité et spontanéité.- L'accompagnement de type global des personnes fragilisées a un impact très positif sur le développement de la personne et sur son entourage.- Chaque personne accueillie trouve une place, sa place.- Les habitants sont accueillis, écoutés, informés, orientés, accompagnés.- Les jeunes trouvent en ce lieu un espace sécurisant, un cadre référent et permanent, un lieu de rencontre, un espace d'expérimentation...- Les personnes porteuses de handicap y trouvent un réseau amical dans un milieu ordinaire, un milieu stimulant, un sentiment d'utilité sociale, une valorisation- Les personnes âgées trouvent ou retrouvent un certain dynamisme grâce notamment aux jeunes générations- Les familles trouvent en ce lieu une écoute, des possibilités d'échanges d’expériences, un cadre référent, un lieu de répit...- Les visiteurs sont nombreux : habitants, professionnels du médico social, institutionnels, formateurs divers, touristes,... Ils sont charmés par les locaux, l'ambiance conviviale, le nombre de personnes, la diversité des publics significative, la dynamique... "On dirait une petite fourmilière".2016 : 1457 personnes • 310 personnes accueillies régulièrement dont 116 jeunes de 14 à 25 ans et 62 personnes porteuses de handicaps divers.•92 familles et entourage des adhérents• 570 personnes accompagnées dans le cadre d'aides aux démarches, d'orientations diverses et 420 autres visiteurs (information, accueil)• 65 personnes en formation (stagiaires divers)Salariés : 8 Bénévoles : 35 jeunes en mission civique : 4 Nombre d'heures d' ouverture au public : 2788h (54h par semaine)