Martinique

Jardins urbains expérimentaux comme lieux de vie sociaux

Lien social

Slogan

Ils ont essayé de nous enterrer, mais ils ne savaient pas que nous étions des graines Proverbe Mexicain

Le projet de jardin urbain expérimental a démarré en 2016 avec la mise en place du " jardin partagé de Trenelle Citron" au sein d’un quartier prioritaire de la ville de Fort de France. Ce projet vise à recréer du lien social et à favoriser l'investissement des habitants de tous âges par le biais de la pratique du jardinage, mais aussi par la mise en place d'une boutique solidaire mobile, d'un mini-marché des produits récoltés, de la sensibilisation autour d'une alimentation saine et équilibrée, de cours de capoeira angola et d'ateliers d'échanges de pratiques ( autour du compostage, de la biodiversité, des plantes médicinales, de la réutilisation d'objets recyclés, de la fabrication de four solaire, de toilettes sèches... ). Ce projet écocitoyen se veut transversal dans les thématiques qu'il aborde et exemplaire dans la relation de proximité entre le consommateur et sa source d’approvisionnement. L'objectif est ainsi de reproduire cette démarche dans d’autres quartiers et d'autres communes de la Martinique.Notre projet de jardin urbain expérimental est avant tout à destination des habitants du quartier de Trenelle Citron, que ce soit des jeunes sortis du système scolaire ou des personnes âgées isolées. Il a pour objectif principal de créer de la cohésion sociale dans le quartier et de participer à son désenclavement en favorisant la mixité sociale.Nous avons déjà mis en place de nombreuses actions, mais nous cherchons à ce que ce projet prenne de l’ampleur et puisse diversifier les moyens utilisés.Le jardin partagé de Trenelle-Citron, né il y a 2 ans, a permis la réappropriation d’un espace urbain délaissé : une ancienne carrière. Un travail de reconstitution du sol et du développement de la biomasse a dû être mis en place avec la pratique du compostage, l’utilisation du compost et le paillage de surface. Aujourd’hui, de nombreuses plantes s’y épanouissent et le jardin apporte des productions variées : piments, aubergines, tomates, salades, épinards, bananiers, choux, pois d’angole, haricots, concombres, giraumons, papayes, christophines, radis, mais aussi des plantes alimentaires non conventionnelles (PANC), des plantes aromatiques et des plantes médicinales.La superficie du jardin est de 1000m² avec un espace bureau et de rangement du matériel (conteneurs aménagés) et un espace ouvert pour les réunions et les échanges, construit avec des matériaux réutilisés (plus de 100 palettes). Le terrain est mis à disposition par la ville de Fort de France par le biais d’une convention. Le jardin comporte des parcelles communes gérées par les salariés de l’Association (3 personnes) et des jeunes du quartier en mission de Service Civique (8 personnes) représentant environ 80% du terrain. Le reste du terrain est occupé par des parcelles à disposition des habitants du quartier qui viennent les cultiver.De nombreuses activités ont déjà lieu sur le site du jardin partagé :-          Des visites commentées du jardin auprès du grand public, mais aussi d’écoles, d’associations partenaires ou d’autres organismes (ESPE, ADEME, ambassadeurs du cadre de vie de la communauté d’agglomération, institutions pour personnes handicapées, associations…).-          Des ateliers auprès du grand public et dans le cadre du programme de réussite éducative (PRE) : jardinage, initiation à la capoeira angola, fabrication d’instruments de musique à base d’objets recyclés, fabrication d’huile de coco…-          Des évènements ou manifestations divers : participation à la Semaine Européenne de Réduction des Déchets avec la coorganisation de la « Kaz’ zéro gaspi » pendant 4 jours en novembre 2017 ; organisation du festival sportif et culturel « Afromundo » pour sensibiliser à la philosophie portée par la capoeira angola en 2016 ; mise à disposition de l’espace pour des réunions ou ateliers d’associations ou de collectifs sympathisants.Le renforcement et la diversification de ces activités font partie intégrante de notre projet. Nous voulons notamment mettre en œuvre une « matériauthèque ». Cette matériauthèque permettra aux particuliers de venir déposer des matériaux de bricolage qu’ils n’utilisent pas ou plus (bois, carrelages, outils, vis, clous, pots de peinture, câbles électriques…) afin de leur donner une 2ème vie. Ces produits seront réutilisés par exemple lors d’ateliers de construction de mobiliers légers et disponibles pour des particuliers intéressés.Nous prévoyons aussi de développer des ateliers de sensibilisation autour de la nutrition (alimentation et activité physique) auprès du public scolaire, mais aussi d’un public adulte. Nous sommes d’ores et déjà en capacité de mettre en œuvre ces ateliers, car deux salariés de l’association ont suivi des formations mises en place par l’association locale du Carbet des sciences et l’ARS : « nutrition et santé » et « les classes du goût ». Nous disposons de mallettes pédagogiques qui nous permettent de proposer une vingtaine d’ateliers autour de cette thématique (équilibre alimentaire, familles alimentaires, recommandations de consommation, qualités nutritionnelles des aliments, connaissance et compréhension des étiquettes, savoir équilibrer son budget alimentaire, approche de la consommation d’aliments basée sur les 5 sens…)La mise en place de la boutique solidaire mobile doit se concrétiser. Nous avons déjà obtenu un agrément de 3 ans délivré par la DJSCS, nous habilitant à recevoir des contributions publiques permettant de mettre en œuvre l’aide alimentaire. Nous souhaitons maintenant passer à l’étape de concrétisation de ce projet : conventionnement avec des producteurs locaux pratiquant une agriculture sans produits chimiques afin de récupérer des fruits et légumes sains en échange d’une réduction d’impôts ; l’achat de matériel (fourgonnette, tables, balance…) et le recrutement d’un salarié dédié à cette activité. Cette boutique solidaire répond aux priorités territoriales de la Martinique définies en 2013 et s’inscrivant dans le cadre du Comité Régional de l’Alimentation (CRALIM). A savoir notamment : l’évolution constante du nombre de familles bénéficiaires de l’aide alimentaire, le volume insuffisant de denrées et l’inadaptation de l’offre alimentaire à la consommation locale (absence de produits frais et locaux).Notre boutique solidaire se divise en deux actions principales :- la réalisation d’un mini-marché 2 fois par mois au sein du quartier. Localisé dans un premier temps sur le site du jardin partagé, il a vocation à se déplacer par la suite dans d’autres secteurs du quartier (ex: sur les places des églises de Trenelle, de Citron et de Terres Sainville). Il vise à fournir aux habitants des produits frais et sains à moindre coût et à les sensibiliser à l’importance d’avoir des habitudes saines d'alimentation et d'hygiène de vie.- la mise en œuvre d’une boutique solidaire mobile apportant chaque semaine des paniers de fruits et légumes frais gratuitement à des personnes bénéficiaires de l’aide alimentaire, dépendantes et isolées (personnes âgées, personnes en situation de handicap). Ces personnes sont identifiées par le CCAS de Fort de France, avec lequel un conventionnement est en cours à ce sujet. Cela permettra à ces personnes, non seulement, d’avoir accès à une alimentation saine et équilibrée, mais aussi de les sortir de leur isolement et d’effectuer une veille sanitaire.