Lauréat du concours

La Réunion

Des clowns à l'hôpital pour nos marmailles !

Lien social

Slogan

Rire à l'hôpital, c'est vital !

Lors d'un séjour à l'hôpital, les enfants sont considérés comme des patients à part entière, au même titre que les adultes. Certains d'entre eux arrivent d'ailleurs seuls, pour de longues durées parfois, notamment lorsqu'ils viennent des îles environnantes (Maurice, Mayotte, Madagascar). Comme les autres publics empêchés, les enfants hospitalisés manquent de lien social et de contact avec l'extérieur, notamment avec le monde artistique et culturel. Pour leur permettre de retrouver leur statut d'enfants et contribuer à dédramatiser l'hospitalisation, l'association Éclats de l'île fait intervenir des clowns dans les 2 CHU de l'île, le mardi à Saint-Denis et le jeudi à Saint-Pierre. Dans les 2 hôpitaux, ils se rendent dans les services des nourrissons, des grands enfants et des adolescents, ainsi qu'aux urgences pédiatriques. Au Nord, les clowns proposent aussi des spectacles en hospitalisation de jour et en oncologie. A Saint-Pierre, ils égayent également les journées des enfants atteints de  mucoviscidose, et ceux présents dans le service des Soins de Suite et de Réadaptation. L'équipe artistique d'Éclats de l'île est composée de 7 comédiens professionnels spécifiquement formés pour intervenir à l'hôpital auprès des enfants. Ils ont été auditionnés et formés par un clown de l'Institut de Formation du Rire Médecin, association métropolitaine qui aujourd'hui emploie une centaine de comédiens. Les clowns d'Éclats de l'île continuent de se former au cours de leur carrière, tant sur le plan artistique que dans le domaine théorique médical. Ils travaillent aussi en étroite collaboration avec les équipes soignantes afin d'offrir des spectacles les plus individualisés possibles. En effet, ils commencent leurs journées par des transmissions médicales qui leur permettent d'adapter leur jeu en fonction de l'âge de l'enfant, sa pathologie, ses états physique et psychologique. Rendez-vous tant attendu des enfants, la journée clown démarre en musique dans les couloirs des différents services pédiatriques visités. Les spectacles individualisés ont ensuite lieu dans chacune des chambres des enfants présents. A la demande des soignants, les clowns peuvent également être présents lors d'un geste médical délicat (ponction lombaire par exemple) afin de détourner l'attention de l'enfant et de faire en sorte que le soin se passe dans des conditions plus détendues, avec moins d'appréhension.Sur une journée passée à l'hôpital, les clowns rendent visite à une cinquantaine d'enfants. Chaque année, ils sont donc plus de 4000 à être soutenus par les comédiens. Ils ont entre 0 et 18 ans, viennent de tout le territoire réunionnais mais aussi de l'ensemble de la zone Océan Indien, et sont d'origines sociale, culturelle et cultuelle variées. Les spectacles improvisés et personnalisés proposés sont autant d'occasions pour les enfants et leurs parents de rire, de s'évader, et d'oublier un instant la maladie. L'intervention hebdomadaire d'un duo de clowns constitue un repère temporel et affectif pour ces jeunes patients. Car lorsque l'art et l'humour s'invitent dans leurs chambres, les enfants retrouvent leur joie de vivre si essentielle à leur mieux-être et à leur épanouissement. Les parades musicales et joyeuses sont aussi de vraies bouffées d'oxygène pour le personnel qui travaille dans un contexte parfois difficile. Une infirmière qui porte un nez rouge, un aide-soignant qui fait danser une maman... et les sourires apparaissent sur les visages des petits comme des grands.

Lauréat du concours