Martinique

Création de la première école publique Montessori en Outre-mer

Lien social

Slogan

ENSEMBLE innovons pour la jeunesse des Outre-mer

Date de lancementSeptembre 2017Porteur de projetMme BELLIARD Johanne : Professeur des écolesA qui s'adresse le projet ?Parents d'élèves, enfants, enseignants, assistantes territoriales des écoles maternelles, éducateurs de jeunes enfantsLieuEcole primaire FIRMIN LUC CAYOLQuartier DURANDCommune de SAINT-JOSEPH97212 MARTINIQUEA l'origine- Les chiffres alarmants du nombre d'enfants en très grandes difficultés scolaires à la sortie du CM2- Les taux élevés d'illettrisme et d'innumérisme dans les DOM-TOM- La culture effacée du pays d'origine (un lexique mental appauvri au niveau de l'acquisition du vocabulaire lié au patrimoine culturel)- Une volonté d'enseigner selon les "lois naturelles de l'enfant" et en se servant des avancés de la recherche pour une meilleur efficacité des savoirs enseignés à l'école.- Une volonté toujours renouvelée de différenciation pédagogique- Une volonté d'éducation au développement durable pour créer les conditions nécessaire à l'épanouissement des générations futures.Description de l'initiativeProfesseure des écoles engagée au sein de l’Education Nationale pour une école bienveillante et respectueuse, j'ai été convaincue par les écrits de Maria Montessori et le succès de cette pédagogie partout dans le monde depuis des décennies. Confortée par les résultats de la classe expérimentale de Céline Alvarez à Gennevilliers (en ZEP) sur 3 années et l'expérimentation de Marguerite Morin, je souhaite mettre en œuvre cette pédagogie dans ma classe et par la même inciter d'autres collègues à le faire. Actuellement, il n’y a qu'une école publique Montessori en France. En Martinique et plus largement en Outre-mer, il n'y a aucune école publique Montessori recensée à ce jour.Paradoxalement, alors que Maria Montessori  avait au départ ouvert une école pour les enfants d'un quartier pauvre de Rome, les écoles Montessori d'aujourd'hui sont devenues très chères. Il s’en ouvre régulièrement et les parents doivent débourser entre 5000 et 8500 euros pour une année de scolarité...La proposition pédagogique de Maria Montessori a complètement sa place au sein des écoles publiques.Dès lors, je souhaite offrir gratuitement une pédagogie Montessori de qualité au plus grand nombre en mutualisant cette méthode en ayant la possibilité de l'inscrire au Plan Académique de Formation des enseignants. Et par là, ouvrir une voie nouvelle pour lutter efficacement contre l'illettrisme, l'innumérisme (en Outre-mer,les taux se situent entre 27,7 % et 74,6 %)et la violence dans les îles.En effet, les résultats des recherches actuelles dans le domaine des neurosciences et de la psychologie cognitive mettent en lumière la cohérence entre la proposition pédagogique de Maria Montessori et le fonctionnement du cerveau de l'enfant.Cependant pour mettre en place cette pédagogie au service de la population ultramarine et ainsi obtenir la labellisation d' "école publique Montessori", 4 défis au développement de ce projet subsistent :                   1 - UNE FORMATION AGREE en ISMM: une formation coûteuse et non prise en charge par l’Etat. Il faut compter environ 8500 euros pour une formation délivrée par l’ISMM (institut français privé, seul agréé par l’AMI). Nous avons la chance de pouvoir nous former en autodidacte sur cette méthode, cependant, une formation en présentiel au sein de l'ISMM permettrait d'offrir aux élèves une pédagogie qui excellerait davantage par sa qualité.                  2 -  L'ACQUISITION D'UN MATERIEL SPECIFIQUE ET COÛTEUX : qui représente au moins 15 000€ pour une classe de maternelle. Les crédits municipaux attribués à chaque classe sont en moyenne de  500€ par an. Il faudrait donc 20 ans à un enseignant pour réunir tout le matériel nécessaire sans aucun achat de consommable...                  3 - MUTUALISATION ET INFORMATION : La communauté éducative est très peu informée des propositions pédagogiques de Maria Montessori. Présenter (à l'instar de Marguerite MORIN qui a ouvert la voie dans l'hexagone), une telle source d'information au Plan Académique de Formation permettrait d'informer et de former des enseignants sur cette méthode tout à fait innovante et ainsi,                 4 - ROMPRE L'ISOLEMENT car les éducateurs Montessori ou enseignants sensibles à la pédagogie Montessori sont souvent isolés. C’est pour ces raisons que l’engagement matériel et humain de tous ceux qui souhaitent que la pédagogie Montessori se développe au sein de l’école publique, permettra de lever ces freins... POUR ALLER PLUS LOIN...Si l'enfant, en maternelle, est accueilli au sein d'un environnement matériel et humain dans lequel il peut être actif et suivre les intérêts si particuliers de sa tranche d’âge comme - le mouvement, - le langage, - l’ordre, - le raffinement sensoriel et- le développement social;il développe alors :- autonomie, - concentration, - confiance en soi, - ainsi que de grandes compétences intellectuelles et sociales. L'enfant devient alors capable d’assimiler, avec facilité et enthousiasme, la culture environnante qui s'offre à lui.Lire, écrire, ou comprendre les concepts clés des mathématiques deviennent alors des conquêtes rapides et heureuses.Et parce que l’enfant a l’opportunité de s’épanouir individuellement, il s’épanouit socialement. C’est le point de départ d’une nouvelle démarche pédagogique qu’indique ici Maria Montessori, et c’est le chemin que nous avons décidé de suivre.Plus-value de l'actionLes résultats de l'expérimentation menée dans d'autres classes avant nous, nous donnent à voir la poursuite des objectifs suivants : - L'épanouissement global des enfants (moteur, affectif, social, intellectuel) - La volonté d'une entrée dans la lecture constatée pour tous, spontanée, naturelle, rapide et enthousiaste, dans un environnement familial où la lecture n'a pas vraiment de place. - La répercussion très positive de l'expérimentation dans les familles. Les familles s'estimant privilégiées de voir leurs enfants s'épanouir de la sorte. Les angoisses de certains parents face à l'école ayant totalement disparu. Sur les bases de la collaboration, de l’entraide, du respect, et de la satisfaction de besoins individuels premiers, cette pédagogie permettra aux enfants de vivre ensemble, de faire l’expérience d’une vraie cohésion sociale en relevant le grand défi de l'estime de soi. - Un élargissement de la culture par la proposition de supports adaptés à la réalité sociale et culturelle- L'aide à la parentalité en ouvrant l'école aux parents et aux familles (projet mutuel, classe inversée)Objectifs poursuivisEn ouvrant une école maternelle multi-âge délivrant une pédagogie innovante, basée sur les travaux du Docteur Maria Montessori, en Zone d’Education Prioritaire, les objectifs sont alors :- une réduction possible significative de l'échec scolaire sur la zone concernée- une augmentation du bien-être des enfants à l’école, en offrant un environnement qui répond aux besoins et aux vifs intérêts de l’enfant âgé de 2 à 6 ans et, - la prévention de la violence en milieu scolaire par l'éveil social : coopération, tutorat et entraide. Modalités de mise en œuvre- La classe offre tout le matériel sensoriel breveté Montessori, - Le groupe-classe se compose des quatre niveaux de la maternelle pour favoriser le développement social, - L'enseignante a reçu un complément de formation à la pédagogie Montessori, et est assistée à temps complet par deux assistantes (ou assistants) également formées à cette pédagogie, - Les enfants ont un cycle quotidien d’activités variées ininterrompues de 2h30 à 3h (matin et après-midi), travaillent individuellement ou par petits groupes, de façon autonome, et en libre choix - L’organisation permet aux enfants la liberté de mouvement et de déplacement au sein de la classe, dans le respect des règles - Le suivi de l'évolution des enfants est quotidien et totalement personnaliséQuelques ressources ou points d'appuis Film documentaire: Le maître est l'enfant Alexandre MourotLa pédagogie Montessori en maternelle: pour une pratique à l'école publique de Marguerite MorinPrésentation d'ateliers Montessori selon Celine ALVAREZ : playlist you tubeLes lois naturelles de l'enfant Céline ALVAREZetc.Liens éventuels avec la RechercheLes résultats des recherches actuelles dans le domaine des neurosciences et de la psychologie cognitive mettent en lumière la cohérence entre la proposition pédagogique de Maria Montessori revisitée par les travaux de C.ALVAREZ et le fonctionnement du cerveau de l'enfant.Sur les pratiques des enseignants : La classe de maternelle expérimentale est accueillie au sein d'une école rurale à fonctionnement traditionnel. Des concertations pédagogiques ont lieu avec les enseignants de l'école afin de réaliser des échanges de pratiques.  Plus généralement, sur l'environnement Très bonnes relations avec les parents, qui sont très positivement touchés par les résultats qu'ils observent sur leurs enfants. DES CHIFFRES QUI DONNENT BEAUCOUP D'ESPOIR A NOTRE PROJETTEMOIGNAGE DE L'EVALUATION SUBIT PAR LA CLASSE DE GENNEVILLIERS DIRIGEE PAR L'ENSEIGNANTE C.ALVAREZModalités du suivi et de l'évaluation de l'actionAfin de mesurer les effets de la méthode sur les enfants, l’association Agir Pour l’Ecole a financé un suivi de tests scientifiques étalonnés et réalisés par des psychologues du CNRS de Grenoble. Un pré-test a été effectué en novembre 2011 et un post-test en juin 2012. Evaluation:Pour l'année scolaire 2011-12, plusieurs dimensions cognitives et compétences ont été testées via une étude longitudinale réalisée par l'association AGIR POUR L'ECOLE. Pour cette année scolaire 2012-13, les enfants devraient passer de nouveaux tests en fin d'année. Les tests ont souligné des progressions beaucoup pus rapides que la norme, en mémoire, en précision occulo-motrice, en arithmétique, en conscience phonémique, en raisonnement conceptuel et en lecture. En septembre 2012, 13 enfants sur 14 de GS étaient lecteurs et 4 enfants sur 10 de MS également. Les tests en : mémoire, raisonnement conceptuel, arithmétique, et devinettes, indiquent que 74% des enfants ont amélioré leur position en mois de développement par rapport à la norme : Dont 28 %, qui avaient un retard de plusieurs mois voire de plusieurs années par rapport à la norme, ont, non seulement rattrapé la norme, mais l’ont dépassée. Par exemple, en novembre, S. avait un écart négatif à la norme en mémoire de 28 mois (-28) et en juin, obtenait un écart positif à la norme de 8 mois (+8). En 6 mois, cet enfant a donc eu une progression en mémoire de 3 ans. Dont 29%, qui avaient un écart négatif par rapport à la norme ont réduit cet écart, souvent de façon importante. Un enfant qui, par exemple, avait en décembre un écart négatif à la norme de 23 mois (-23) en raisonnement conceptuel, réduisait en juin cet écart à un mois seulement (-1). En 6 mois, cet enfant a rattrapé un retard de 2 ans et n’a plus qu’un mois d’écart avec la norme. Dont 17%, qui avaient un écart déjà positif par rapport à la norme, ont augmenté cet écart, souvent de façon importante. Un enfant qui, par exemple, avait en décembre un écart positif à la norme de 17 mois (+17) en mémoire, augmentait, en juin, cet écart à 41 mois (+41). En 6 mois, cet enfant a augmenté de 2 ans son écart positif à la norme et obtient maintenant presque 4 ans d'avance à la norme. Effets constatés:Sur les acquis des élèves : Après seulement un an (septembre 2011 - juin 2012), 9 enfants sur 14 de Moyenne Section et 1 enfant de Petite Section sont entrés spontanément dans la lecture - certains lisaient même des livres aux plus petits. Les tests que les enfants ont passés en juin 2012 le confirment : les enfants lecteurs de Moyenne Section ont un niveau de lecture de janvier de CP. Aujourd'hui, en décembre 2012, les MS sont devenus GS et 13 enfants sur 14 sont maintenant lecteurs. Les PS sont devenus des MS et sont maintenant 3 lecteurs sur 9. Les grands lisent maintenant des livres au plus petits de la classe. Extraits du rapport des tests passés par des psychologues du CNRS de Grenoble : «Tous les élèves, sauf un, progressent plus vite que la norme, beaucoup connaissent des progressions très importantes. L’élève qui ne progresse pas par rapport à la norme est celui qui a été le plus absent dans l’année.» «En moyenne, en conscience phonologique, les enfants sont très au dessus de la norme.» «57% des enfants de Moyenne Section dépassent le score d’alerte de janvier de CP.» «La précision visio-motrice apparaît très en avance par rapport à la norme.» «En mémoire de court terme, les progrès sont très importants.» Les tests ont souligné le développement d’une mémoire étonnante (qui est un des principaux prédicteur de la réussite scolaire), et une progression plus rapide que la moyenne en précision occulo-motrice, en arithmétique, en conscience phonémique, en raisonnement conceptuel et en lecture. Les parents, bien que sceptiques en septembre 2011 en découvrant que leur enfant serait dans une classe très différente des autres, sont maintenant de fervents défenseurs du travail mené auprès de leurs enfants dans le cadre de l’expérimentation. En effet, les familles ont rapidement noté chez leur enfant une capacité nouvelle à se concentrer, une autonomie importante, un grand sens social, et une certaine discipline que les enfants ne manifestaient pas auparavant.