Plusieurs territoires

Citernes connectées et autonomes, bornes solaires et eau potable

Environnement

Slogan

L'eau pour tous et tous pour l'eau.

La Guadeloupe a un problème d'eau qui est connu. La distribution de l'eau est problématique avec des coupures tournantes. De plus, le nombre de fuites sur le réseau d'eau public est énorme ce qui résulte d'un gaspillage inacceptable d'eau potable. Nous, guadeloupéens, sommes ausso très sensibles aux problèmes de pollution particulièrement à celle de l'eau. L'idée dominante du projet est : "pour éviter les tours d'eau, chacun possède son château d'eau".En partie sur le principe des vases communicants, je propose une alternative qui est de créer un micro réseau d'eau entre différentes habitations. Chaque habitation aura une citerne de récupération d'eau de pluie qui pourra éventuellement capter de l'eau du réseau public (en cas de manque de pluie lors de la saison sèche) et chaque citerne sera reliée à un réseau local qui compte plusieurs citernes. Ainsi les niveaux de chaque citerne pourront être contrôlés. Les citernes trop pleines pourront remplir les autres citernes et capter de nouveaux arrivages d'eau lors de gros épisodes pluvieux. En effet, les pluies tropicales, même en saison sèche, peuvent produire énormément d'eau sur des périodes très courtes. Ce système pourra permettre un stockage efficace de l'eau et éviter les gaspillages. Un contrôle de la consommation d'eau sera effectué pour éviter les abus et le manque d'eau en cas de coupure.Le partage solidaire et le stockage de l'eau seront gérés de manière automatiques entre les différents particuliers (ou même société le cas échéant) dans un réseau de proximité. Le traitement de l'eau, le suivi constant par des capteurs de sa qualité, de sa quantité et la distribution de l'eau dans le réseau local seront alimentés électriquement par des panneaux solaires et des batteries pour assurer l'autonomie du système.Le projet peut être résumé autour de 7 points importants:Traitement de l'eau: Plusieurs niveaux de filtrations et de traitements. Filtration par cartouche, Charbon actif, micro filtration et ultra filtration , un traitement par UV ou par ozone et une adjonction de chlore pour l'injection dans la boucle locale. A la sortie du système de traitement et dans le réseau local, l'eau sera potable. L'habitation disposera ainsi d'eau potable si elle le désire. Le réseau d'eau public et le réseau de citerne ne seront bien sur pas connecté directement. il n'y aura pas de mélange dans le réseau public possible. Une certification et un contrôle de qualité seront assurés par les autorités compétentes (agence régionale de santé).Captage et stockage de l'eau: La récupération des eaux de pluie sera effectuée avec plusieurs pré-filtres pour allonger la durée de vie des organes de traitement et de filtrations de l'eau.Partage solidaire de l'eau: Un réseau local entre voisin sera créé. les citernes seront reliées par de la tuyauterie pour permettre un partage de l'eau. Car les maisons ont des dimensions de toits différentes ainsi un voisin qui a une citerne rempli pourra l'injecter dans le réseau pour remplir la citerne d'un autre voisin etc. On évite les trop pleins et les citernes vides.Alimentation électrique: énergie renouvelable (panneaux solaires) et  réseau EDF pour suppléer (le soir ou en cas de batterie déchargée)Gestion autonome de la citerne: développement d'un Logiciel de gestion du stockage, de contrôle et de partage de l'eau. Cela pourrait permettre un suivi via des outils informatiques et également de ne pas injecter d'eau mal traitée dans le réseau.Contrôle de la qualité de la citerne: Installation de plusieurs capteurs nano-électroniques pour contrôler la potabilité de l'eau (produits toxiques, ph, bactéries, turbidité etc.)Suivi du matériel et de la qualité de l'eau par une société (service après-vente)Ce système si il est généralisé permettra aux autorités d'effectuer les travaux de rénovation du circuit de distribution de l'eau sans gêner les guadeloupéens. Ce système est adaptable dans tous les territoires de France et d'outre-mer et à différentes échelles. Les réseaux d'eau locaux pourront être développés particulièrement dans des résidences et des quartiers.